Pierre, Sadeillan

Pierre, Sadeillan

Pierre, 76 ans, grand-père de Mathis, Sadeillan

« Je viens du Portugal, de la région de Vila das Aves, au nord du pays. J’ai eu une enfance très difficile. A 18 ans je suis entré dans l’armée, puis je suis parti dans les guerres des anciennes provinces ultramarines (Mozambique, Angola, Guinée-Bissau). J’y suis parti en 1968, j’avais une bonne place, j’étais cuisinier. Puis j’ai quitté le Portugal en 1971.
J’ai pris la décision de partir de mon pays à 22 ans parce que c’était la misère, il n’y avait pas de travail. Quand je suis arrivé en France j’étais agriculteur, j’ai travaillé dans l’élevage de veaux, de vaches et à la fin de ma carrière j’ai travaillé dans un abattoir. Je suis venu en France car ça me plaisait beaucoup, c’était pour moi un pays d’accueil. Depuis que je suis arrivé dans le Gers, ça n’a pas vraiment changé, à part la population et un peu les bâtiments. »

Mathis